Languages :
Sites to visit
back

Sites to visit

Le patrimoine industriel

  • La Halle de Grossouvre, Espace Métal

The earth, the fire, the iron, the metal industry in the Cher. An exceptional space designed by Jamy Gourmaud. An interactive, educational and playful scenography. An adventure within reach of all.

Built in 1844, the hall of Grossouvre is classified as "Historic Monument" since 1999. In association with the municipality of Grossouvre, Centre region and the Pays Loire Val d' Aubois, the General Council of the Cher restored it with a particular attention to make a place specially designed for the general public and dedicated to the discovery of the history of the iron.

The ghost of Georges Dufaud, graduate of Polytechnique prestige engineering school engineer who propelled the Val d'Aubois in the industrial adventure, accompanies you throughout an exciting visit. You will go back in time and will discover the fascinating evolution of the iron.

Halle de Grossouvre, Route de Véreaux, 18600 Grossouvre.

Tél. : 02 48 77 06 38

http://www.halledegrossouvre.com/


  • Les halles de Chabrolles in Beffes

The factory of Chabrolles, one of the most important among the numerous factories of the pond of Beffes which 7 placed along the side channel in the Loire, and 14 along the channel of Berry was acquired in 1990 by the municipality. Vast one program of valuation of the site is in progress. The former quarry, flooded by clear waters already welcomes an important Regional Center of Dive.

In the increasing request of France in height essort economic, in the second half of the 19th century, the production of lime with agricultural vocation gives way to the industrial production. The quality of the deposits of limestone of the valley of Aubois, the ease of transport by channels and the geographical position in the center of France make of this pond the second for the hydraulic production of lime in France, between 1865 and the permanent closure in 1936.

The visitor can discover in a green setting this industrial past: the lime production cycle can be traveled by traveling through the daily journey taken by the heating workers (workers), from the former extraction quarry, to the mouths (Upper opening of the blast furnaces), to finish in the extinguishing halls. 

The limestone extracted from a quarry today flooded, was calcined in the 17 ovens grouped in two batteries. The quick lime passed through the work halls for extinction, sieving and bagging, then shipped by barge to the Loire canal, especially to the Paris region.


Information (opening, rates, entertainment)

Accueil Touristique de Beffes - Site de Chabrolles – 18320 Beffes
Tél. : 02 48 76 57 32 - 06 37 08 42 25
accueil.touristique@beffes.fr 
www.beffes.fr


Le patrimoine médiéval

Fort d’un important héritage historique et architectural, une route médiévale virtuelle a imposé son tracé jalonné de sites fortifiés ou religieux sortis des ruines et de l’anonymat pour certains.

Au carrefour des provinces du Berry, du Nivernais et du Bourbonnais, l’histoire a laissé sur le Pays des empreintes et quelques jalons sur la ligne de défense qui venait renforcer la frontière naturelle de la Loire qui n’avait pu contenir pendant la guerre de Cent Ans, l’avancée des Anglo-Bourguignons et les ravages causés par le Prince Noire, Édouard prince de Galles, et son armée qui sévirent en terre berrichonne.

En effet, vendue au 11ème siècle à la couronne de France, le Berry ne cessera plus dès lors d’appartenir au royaume et sera remis au fil des siècles en apanage à certains membres de la famille royale. Le Berry devint ainsi au 15ème siècle le centre de la résistance aux Anglais, et Charles VII, couronné roi de France en 1422, fut d’ailleurs longtemps affublé, par dérision, du surnom de « roi de Bourges » par les Bourguignons et les Anglais.

 

  • Le château de Sagonne

Surplombant le village médiéval et dressant son imposante silhouette dans le Val d’Aubois, le château de Sagonne est chargée d’une très longue et prestigieuse histoire. D’origine gallo-romaine, ce site est cité dès 832 comme possession du comte de Bourges. Il appartiendra ensuite aux comtes de Sancerre, à la célèbre famille d’Amboise et à celle de Jean Babou maître général de l’artillerie et grand père de Gabrielle d’Estrée qui y séjourne en 1596. Jules Hardouin Mansart, l’architecte de Versailles acheta l’édifice et ses domaines en 1699. Attendant la visite du roi Louis XIV, il remania certains bâtiments. Le château conserve une partie de son enceinte fortifiée et un très important donjon duquel se détache une élégante tour d’escalier.

 

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Château de Sagonne 18600 Sagonne

Tél : 02 48 80 01 27 ou 01 47 33 59 25

www.chateausagonne.com

 

  •  Le château de Grossouvre

 La grosse tour à vocation défensive est l'élément le plus ancien du château dont l'histoire se confond, dès le 14ème siècle, avec la famille des Grivel, qui y vécut pendant quatre cents ans. C'est en tant que sénéchal et bailli de Louis II duc de Bourbon que Jehan Grivel, qui avait chassé les Anglais du Berry, reçu la "Maison forte de Grossouvre". La lignée des Grivel connut une fortune enviable, s'allia à tous les seigneurs de la région, servit les rois de France et accueillit au château Catherine de Médicis, Charles IX et Henri III. C'est Alexandre Auguste le Prodigue, marquis d'Ourouër, qui, complètement ruiné, du céder en 1785 "ce fief qui semblait inaliénable" à François Durant, maître des forges, qui s'intéressait aux installations de Trézy.

Ce dernier le revendit à François Grenouillet qui le garda de 1822 à 1833, date à laquelle il devint possession d'Alexandre Aguado, le fastueux marquis de Las Marismas.

Restauré, le château devint alors le rendez-vous de chasses magnifiques. Les Aguado y reçurent souvent Eugénie de Montijo et l'empereur Napoléon III, dont ils étaient les familiers.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Château de Grossouvre 18600 Grossouvre

Tél : 02.48.74.09.32 / 06.18.44.62.58

 

  • Le château d'Apremont-sur-Allier

Le coteau sur lequel s’élève le château est fortifié dès le Moyen Age, afin de défendre la seule voie qui longe l’Allier, et de percevoir un droit de péage. Le forteresse est alors pourvue de douze ou quatorze tours entourées de fossés. Bastion du partie Bourguignon, allié aux Anglais, elle est ruinée par les partisans de Louis XI. Philibert de Boutillat, bailli de Nevers et trésorier de France, reconstruit le château dont cinq tours subsistent aujourd’hui. François des Barres en devint le propriétaire en 1545.

Afin de défendre le roi Henri III contre le seigneur des Barres, partisan de la Ligue, le duc de Nevers assiégea en vain la forteresse en 1577. Le château subira quelques modifications d’aspect au cours des siècles mais conserve bien son allure imposante.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Château d’Apremont sur Allier  18150 Apremont sur Allier

Tél : 33 (0)2 48 77 55 00 ou : 33 (0)2 48 77 56 06

Fax : 33 (0)2 48 80 45 17

http://www.apremont-sur-allier.com

http://www.mairie-apremontsurallier.info

 

  • Le château de Cuffy

Propriété des comtes de Nevers, cette forteresse du 12ème siècle, construite sur un plan pentagonal résista aux incursions Anglo-Bourguignonnes. Devenue maison de plaisance, des ducs de Nevers à partir du 16ème siècle, le château semble avoir ensuite servi de refuge aux opposants du roi Louis XIII. En 1617, Marie de Médicis recourt à la force : le château est pris d’assaut et ses tours sont abattues. L’ensemble est aujourd’hui préservé et conserve encore quelques pierres sculptées.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Château de Cuffy 18150 Cuffy 
Tél : 02 48 80 41 45

 

  • Le donjon de Menetou-Couture

Dominant le Val d'Aubois, l’imposant donjon, d’une quarantaine de mètres de hauteur, veille sur le petit village blotti à ses pieds. Cette habitation seigneuriale militaire, construite vers 1460 par Philippe et Jean de Villaines, a gardé sa remarquable charpente en forme de nef de vaisseau et des cheminées monumentales d’une rigoureuse pureté. Il est entouré d’un parc aux arbres centenaires.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Donjon de Menetou Couture - 18320 Menetou Couture 
Tél/fax : 02 48 80 25 08

donjonmenetoucouture.net  


  • Le donjon de Jouy

Situé sur la commune de Sancoins, il dresse ses vestiges issus d'un important donjon que l'on attribue à Pierre de Giac, seigneur de Jouy en 1346, chancelier de France de 1373 à 1388, mort en 1407, et que l'on date des environs de 1370-1380. Le donjon est une construction sur plan carré, flanquée de tours circulaires aux angles. L'intérieur présentait plusieurs étages reliés par un escalier. Le rez-de-chaussée est couvert en berceau brisé et est éclairé par deux archères. Le premier étage est voûté d'ogives élevées sur des colonnettes d'angle aux chapiteaux ornés de feuillages. Les deux étages supérieurs sont recouverts d'un plancher. Au niveau du deuxième étage, la tour sud-est était aménagée en chapelle.

Son parc de sculptures contemporaines dessiné par l’architecte paysagiste Paul Choulot de Lavenne (1794-1864 ) est ouvert au public. La visite permet de se familiariser avec tous les mouvements artistiques de l'art depuis les années 50 et de se relaxer ou de lire les nouvelles, poèmes et écrits des mêmes artistes dans les "bibliothèques improbables". Il y a également tout loisir d'observer la faune et la flore qui est protégée activement lors de la balade dans le parc. Le Donjon de Jouy a prêté des oeuvres à de très nombreux musées, par exemple en ce moment à Berlin pour 2 oeuvres d'une artiste tchèque, et la collection rassemble plus de 60 artistes connus dans le monde pour leur contribution à l'histoire de l'art, dont : Niki de Saint Phalle, Germaine Richier, André Masson, Etienne Martin, Pierre Dmitrienko, Christian Lapie, François Stahly.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)
Donjon de Jouy  18600 Sancoins
Tél. : 02 48 74 63 51
https://www.zhibit.org/18sculpturetrailfrance
https://www.facebook.com/donjon.dejouy?fref=ts

 

  • Le château de la Grand'Cour à Mornay-Berry

Entouré de douves et protégé d’un mur d’enceinte, il fut bâti dans la deuxième moitié du 13ème siècle par les seigneurs de Mornay. Sa construction inspirée d’un modèle anglais est un remarquable exemple français de « forteresse-coquille ». L’existence d’une enceinte polygonale sans tour fait de ce château un important témoin de l’art militaire français au 13ème siècle. Il joua un rôle important pendant la guerre de Cent ans du fait de sa position au sein d’une ligne de défense séparant le royaume de France de la Bourgogne. Un jardin clos, d’inspiration médiévale lui a offert le plus bel écrin de couleurs et de verdure.

Renseignements (ouverture, tarifs, animations)

Château de la grand’cour - 18350 Mornay Berry 
Tél : 02 48 80 24 45
www.lagrandcour.fr/


Aller en haut